Le PiS a remporté les législatives de 2019, se maintenant ainsi au pouvoir pour quatre ans supplémentaires.

Le veto polonais a résonné comme le point d’orgue d’une politique d’affrontement envers l’Union, menée depuis 2015 par le gouvernement ultra-conservateur du PiS (Droit et Justice). Lundi 16 novembre, l’ambassadeur du pays a refusé d’approuver le budget 2021-2027 de l’Union et le plan de relance qui y est adossé. Son seul allié est son homologue hongrois…