"Jean-Claude Juncker est triste". Le président de la première Commission européenne politique a des raisons d'être maussade après ce vote-sanction. Même si la participation est faible (32,2 %), les Néerlandais ont voté non à 64 % à la ratification de l'accord d'association entre l'UE et l'Ukraine. Et c'est de très mauvais augure.

Dans 76 jours, les Britanniques vont se prononcer sur le maintien de leur pays dans l'UE, et ils sont pour le moment encore très partagés.

"J'espère que cela…