Le président de la Commission européenne a prévenu les Grecs, le 29 juin, qu’un vote négatif au référendum du 5 juillet sera un « non à l’Europe ».
Si le peuple grec dit « oui » aux conditions annexées au maintien de l’aide financière, « ce sera un signal positif de la Grèce aux autres membres de la zone euro, cela voudra dire que la Grèce veut rester dans la zone euro », a déclaré Jean-Claude Juncker.
Suite à la…