La France résiste. Elle n’a pas voulu donner son feu vert au dernier compromis sur la réforme bancaires (RSB) qui s'attaque potentiellement aux activités de marché risquées des banques « trop grandes pour faire faillite » lors de la réunion des ambassadeurs (Coreper) le 17 juin, confirment plusieurs sources. Le dossier sera donc sur la table des ministres des Finances le 19 juin, à Luxembourg. Confiante, la présidence pense que le dossier est « mûr pour une décision des ministres…