La crise économique provoquée par la pandémie a permis de retrouver une « large convergence » franco-allemande, affirme-t-on à Paris. Elle est indispensable dans la négociation actuelle autour du plan de relance de 750 milliards d’euros mis sur la table par la Commission. Et en soi, elle constitue un renversement de situation, lié à la crise du coronavirus. En effet, il y a encore quelques mois, la chancelière et le président de la République ne s’entendaient pas. Angela Merkel ne…