Les troubles musculo-squelettiques, qui furent un temps l’objet d’une attention particulière à la Commission européenne, demeurent l’un des principaux risques liés au travail. C’est ce que révèle la deuxième édition de l' enquête européenne des entreprises, ESENER-2, réalisée par l'EU-OSHA et présentée le 23 juin au Parlement européen. Menée dans près de 50.000 lieux de travail dans 36 pays (dont l’UE28), cette étude montre que le facteur de risque le plus fréquemment signalé est la confrontation à des clients, des…