Sabine Weyand, négociatrice sans fin et fidèle du libre-échange à la Commission

La patronne de la Direction générale du commerce de la Commission est une personnalité bruxelloise incontournable. Depuis 2016 sous les projecteurs grâce à sa nomination comme négociatrice adjointe du Brexit, elle pilote aujourd’hui l’un des services les plus puissants de l’exécutif européen. Mais l’irruption du débat sur l’autonomie stratégique de l’Union rebat les cartes. Portrait.
Édition Pouvoirs
Quentin Ariès (depuis Bruxelles)
07 février 2022 à 7h00
Sabine Weyand, en 2018 — Commission européenne

À lire également

Pour construire l’autonomie stratégique, Bruxelles commence par identifier ses dépendances

La nouvelle stratégie industrielle de la Commission européenne intègre une revue produit par produit des dépendances clés du continent. Une façon pour les promoteurs de l’autonomie stratégique de l’Union de conduire les adversaires du concept à débattre sur des enjeux concrets.

Document Contexte - L’autonomie stratégique en bonne place dans la nouvelle stratégie industrielle européenne

En raison des vulnérabilités de l’Union révélées par la crise du Covid, les chefs d’État et de gouvernement ont réclamé à la Commission une nouvelle feuille de route. Elle doit être présentée le 5 mai, après un bras de fer interne à l’exécutif entre partisans et opposants d’une autonomie stratégique renforcée. Contexte a obtenu une version quasi définitive de la communication.

Bataille au sommet autour de l’autonomie stratégique de l’Union

Conséquence directe de la pandémie, les chefs d’État et de gouvernement ont demandé à la Commission de renforcer les capacités des Vingt-Sept à défendre leurs intérêts vitaux. Avec son portefeuille à l’Industrie, le commissaire français est en première ligne. Mais en coulisses, ce changement de paradigme crée des résistances importantes.

Politique commerciale: ce que la crise a changé (ou pas) pour la Commission européenne

Dans sa revue publiée le 18 février, l’exécutif met l’accent sur la nécessité de faire coïncider la politique commerciale avec les grandes priorités politiques, comme le Pacte Vert ou la transition numérique. L’autonomie stratégique de l’Union, notion chèrement défendue par Paris, est ouvertement évoquée. Même si la Commission évoque peu de mesures concrètes pour y parvenir et continue de prioriser la conclusion de nouveaux accords commerciaux.

Contexte, l’info politique dont les professionnels ont besoin.

Essayez gratuitement

Essayez Contexte pour suivre les politiques publiques en France et en Europe

Recevez tous les matins dans votre boîte e-mail une sélection d’informations et d’analyses de notre rédaction

Accédez à des scoops et des ressources pour décrypter les enjeux et les rapports de force politiques

Suivez la fabrication des textes de loi en temps réel tout au long de la navette parlementaire