Une formule ne s’use que si l’on ne s’en sert pas. Aussi Gérard Larcher martèle-t-il son expression préférée à chacune ou presque de ses interventions publiques : « Le Sénat est un contre-pouvoir, pas un antipouvoir. » Manière pour le président Les Républicains (LR) de la Chambre haute d’expliquer qu’il n’est pas un opposant systématique du gouvernement actuel et du président Emmanuel Macron. Tout juste un contrepoids nécessaire à l’équilibre démocratique du pays.

Alors que les…