Les surprises ont été bien rares sur le budget 2019. Durant l’examen du texte par l’Assemblée nationale en octobre, très peu d’amendements ont été adoptés contre l’avis du gouvernement. Quelques rares mesures ont passé le barrage. Elles sont d’ailleurs plus symboliques que financièrement engageantes, comme le crédit d’impôt pour l’hébergement de réfugiés. Et surtout, elles ont toutes les chances d’être rabotées par le Sénat.

L’emporte-pièce ne fait plus recette

Au final…