La Commission demande à l’Allemagne, l’Autriche, Chypre, l’Espagne, Malte et la Pologne d’adapter leurs dispositions concernant les exigences en matière de détention du capital et les interdictions liées aux pratiques pluridisciplinaires (pour les architectes et ingénieurs en Autriche, à Chypre et à Malte et pour les agents en brevets en Autriche) et à abroger leurs tarifs minimums obligatoires (pour les «procuradores» en Espagne, les architectes, les ingénieurs et les conseillers fiscaux en Allemagne, les agents en brevets en Pologne et…