Telegram est « en surchauffe », à en croire Aurore Bergé, porte-parole de La République en marche (LRM) à l’Assemblée nationale. Le groupe majoritaire fait depuis longtemps un usage intensif du service de messagerie instantanée, réputé sûr, mais le confinement général l’a rendu plus incontournable encore. C’est notamment par ce canal que les hautes instances de LRM s’efforcent d’animer le groupe durant la pandémie de Covid-19 et de maintenir le lien avec les députés, cloîtrés chez eux…