Anticipant une défaite, l’Espagnol Enrique Baron Crespo, challenger du sortant, le Bulgare Sergueï Stanichev, a préféré renoncer juste avant le vote. Il n’avait pas réussi à s’assurer le soutien des votants du Partito Demcratico italien, plus grande délégation (51 voix sur 419). Pour M. Stanichev, sa réélection ne constitue toutefois pas un plébiscite. Seul en lice, il a obtenu, vendredi 12 juin 2015, moins de 70% des voix, avec une cinquantaine de voix contre. Ce qui est apparu certain lors…