Quelle est votre feuille de route, en tant que vice-président chargé des représentants d’intérêts et des groupes d’études ?

J’ai obtenu, lors du bureau du 24 janvier, un mandat au nom de ma délégation pour créer un nouveau statut d’ « observateur » pour ceux – associatifs ou universitaires – qui suivent l’activité des parlementaires. Ils disposeront de badges d’accès, comme les journalistes et les représentants d’intérêts.

Plus globalement, je vais m’intéresser à ces trois catégories – observateurs, journalistes…