Quel est l’objectif de votre rapport ?

Sylvain Waserman : Je suis parti du constat qu’aujourd’hui nous assistons à une désintermédiation du politique. C’est-à-dire à la création de circuits courts entre les citoyens et la décision politique. Si l’on croit en ce modèle, il faut associer les parties prenantes plus assumées que ce qu’on avait l’habitude de faire.

La loi relative à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de…