L’Autriche, Malte, les Pays-Bas, la Slovénie et le Royaume-Uni vont continuer d'appliquer des restrictions à la libre circulation des travailleurs croates au cours des trois prochaines années. Les États membres avaient jusqu'au 30 juin - soit jusqu'à la fin de la première phase transitoire - pour signaler à la Commission s'ils comptent maintenir des restrictions à l'accès des citoyens croates à l'emploi au cours des trois prochaines années ou s'ils veulent déjà leur ouvrir pleinement leur marché.

La libre circulation…