Retournement de situation après le chaos du mois dernier en plénière. Le président social-démocrate du Parlement européen, Martin Schulz, a fait preuve de leadership politique en concluant un accord rapide au sein de son groupe sur le mécanisme de règlement des différends investisseur/Etat (ISDS).
Lors de la réunion du groupe S&D le 1er juillet, les eurodéputés ont approuvé, par 54 voix contre 36, un amendement de compromis parrainé par M. Schulz qui doit remplacer l'amendement sur l’ISDS (AM 115) que…