Vont-ils trahir la démocratie ? La question est dans tous les esprits tant la campagne des spitzenkandidaten, les prétendants pour succéder à Jean-Claude Juncker à la tête de la Commission européenne, est invisible.

Meurtre en trois actes

Un tour de table entre chefs d’État et de gouvernement lors du dernier sommet en mars a confirmé que « tout le monde est déçu » par les prestations des candidats, explique un diplomate européen. L’Allemand Manfred Weber pour les conservateurs du Parti populaire…