Tel qu’il a été présenté le 27 mai, le gouvernement finlandais issu des législatives du 19 avril risque de faire tiquer à Bruxelles. Au moins à propos du titulaire du ministère des Affaires étrangères, également en charge des Affaires européennes: Timo Soini est le chef du Parti des Finlandais (ex-Vrais Finlandais), une formation eurosceptique composée en partie d’éléments xénophobes. Soit, à l’aune des dossiers européens, l’opposé du conservateur Alexander Stubb, qui prend les Finances dans ce cabinet dirigé par le…