Puisqu'il est prévu d'en tenir un tous les deux ans, un quatrième sommet du Partenariat oriental s'est ouvert dans la soirée du jeudi 21 mai à Riga. C'est un euphémisme de dire que l'enthousiasme n'y est pas. La crise ukrainienne et la dégradation des relations entre l'UE et Moscou ont bouleversé la donne depuis le sommet de Vilnius, fin 2013. Mais puisqu'il est prévu de se retrouver au plus haut niveau, chacun tente de convaincre que ses priorités seront entendues…