Ce 6 juillet 2022, Élisabeth Borne prononce sa déclaration de politique générale devant les députés dans un brouhaha permanent. « Il semblerait que les députés Nupes confondent l’hémicycle de l’Assemblée nationale avec une AG de l’Unef », ironise sur Twitter le LR Pierre-Henri Dumont.

Quelques minutes plus tard, la présidente de l’Assemblée, Yaël Braun-Pivet, éprouve les pires difficultés à interrompre Marine Le Pen, qui dépasse allègrement les dix minutes de temps de parole qui lui étaient allouées… Depuis son perchoir,…