Le projet du gouvernement pour la réforme de la Constitution, actuellement examiné par le Conseil d’État et que Contexte publie, fait la part belle aux prérogatives de l’exécutif. Il organise un recul sans précédent sous la Ve République des prérogatives du Parlement face au gouvernement.

Un texte à sens unique, qui est une provocation pour le Parlement et ne devrait pas sortir intact des débats dans l’hémicycle.

Le Sénat réduit à un rôle de figurant

Article 5…