S’il fallait résumer les accomplissements du Partenariat oriental ? Des accords d’association signés avec trois des pays partenaires sur six, des régimes allant de la facilitation de l’obtention de visas à leur suppression avec cinq des partenaires sur six, et une coopération multilatérale relativement mal dotée.

Est-ce plutôt un succès ou un échec ? La question qui planera cette semaine sur la Bibliothèque nationale de Riga, siège de la présidence lettonne du Conseil de l’UE, en appelle immanquablement une autre.…