Margrethe Vestager n’y est pas allée par quatre chemins. Il ne faut pas confondre les choix politiques de la Commission en matière de renforcement du marché numérique ou du marché de l’énergie et la gestion des cas de concurrence, même s’ils visent des mastodontes comme Google , Gazprom , ou Amazon . C’est le message que la commissaire à la Concurrence, a délivré le 18 juin, à Londres. Sur ces dossiers individuels « certains commentateurs ont été prompts à sous-entendre…