Une majorité simple des membres votants suffit. Mais même si le parti Républicain, en faveur du libre-échange, dispose d’une confortable majorité à la Chambre, le résultat sera probablement très serré : de nombreux républicains voteront contre, simplement parce que le président Barack Obama est démocrate. Alors que la plupart des sémocrates sont hostiles aux accords de libre-échange, M. Obama a multiplié les contacts ces derniers jours car il a besoin qu’une vingtaine d'entre eux votent pour le projet de loi…