Le discours sur l’état de l’Union n’a laissé aucun doute. Mercredi 13 septembre, le président de la Commission européenne a placé la réforme institutionnelle de l’UE, et en particulier de la zone euro, en haut de l’agenda des prochains mois.

Après une dizaine d’années de crises à répétition, à la fois financières, économiques et sociales, Jean-Claude Juncker veut rebâtir. Pour Bruxelles, mais aussi pour les capitales du continent, le renouvellement à quelques mois d’intervalle des pouvoirs exécutifs et législatifs en…