La « coercition » à l’installation des médecins n’est plus un sujet. Le ministère de la Santé s’y refuse, estimant que la désertification médicale n’en serait que « déplacée ». « Le remède serait pire que le mal », répète à l’envi François Braun. En campagne pour sa réélection en 2022, Emmanuel Macron avait inscrit dans son projet la régulation de l’installation des médecins, mais ne l’a plus évoquée depuis.

« Des renouvellements d’ordonnance pour les maladies chroniques, pour la…