Enquête

Et de sept ministres en sept ans : le secteur de la santé en quête d’un chef d’orchestre

À force de voir se succéder les ministres Avenue Duquesne depuis 2017, une certaine lassitude pointe chez les fédérations hospitalières, les syndicats de professionnels et les cabinets de conseil. Tel Sisyphe, ils déplorent de devoir recommencer sans cesse leur travail de lobbying sur des dossiers qui prennent du retard voire sont mis en pause. Alors que de grandes réformes sont attendues.

Édition Santé
Marie Foult, Diane Poupeau, Aurélie Franc
08 février 2024 à 7h00
Cérémonie de passation de pouvoirs entre Agnès Firmin Le Bodo, Aurore Bergé et Catherine Vautrin, nouvelle ministre du Travail, de la Santé et des Solidarités.
Cérémonie de passation de pouvoirs entre Agnès Firmin Le Bodo, Aurore Bergé et Catherine Vautrin, nouvelle ministre du Travail, de la Santé et des Solidarités. — © Crédit : Gabrielle CEZARD/SIPA

À lire également

Aurélien Rousseau fait un petit tour et puis s’en va
Arrivé fin juillet Avenue Duquesne, le désormais ex-ministre de la Santé a fait ses cartons le 20 décembre. Il laisse derrière lui de nombreux dossiers, dans lesquels il n’a pas eu le temps de s’investir.
PLFSS : avec le 49.3, les lobbyistes peinent à mettre un pied dans la porte
Les cabinets de conseil et lobbys en tout genre ont de plus en plus de mal à imprimer leur marque sur le projet de loi de financement de la Sécurité sociale. En cause, les verrous posés par le gouvernement sur les initiatives parlementaires et les contraintes financières. Une nouvelle donne qui oblige ces acteurs à revoir leurs méthodes.

Contexte, l’info politique dont les professionnels ont besoin.

Essayez gratuitement

Essayez Contexte pour suivre les politiques publiques en France et en Europe

Recevez tous les matins dans votre boîte e-mail une sélection d’informations et d’analyses de notre rédaction

Accédez à des scoops et des ressources pour décrypter les enjeux et les rapports de force politiques

Suivez la fabrication des textes de loi en temps réel tout au long de la navette parlementaire