Le débat sur la simplification ressemble trait pour trait à celui sur la croissance. Elle est le Graal absolu qu’il faut atteindre pour endiguer l’effet repoussoir suscité par tout ce qui vient de « Bruxelles ». Mais, d’une capitale à l’autre, les moyens d’y parvenir divisent.

Pour Londres, simplifier consiste à déréglementer, ce que Paris refuse d’entendre. À La Haye, on verrait bien les Parlements nationaux s’affirmer davantage face à certaines propositions intempestives de la…