Algorithmes, une ouverture sur un tempo modéré

Prévue par la loi Lemaire, l’ouverture des algorithmes utilisés pour prendre des décisions sur des individus pourrait être précisée par la jurisprudence de la Cada.
Éditions Numérique , Médias , Tech , Territoires
Alexandre Léchenet
24 avril 2017 à 23h45

À lire également

Les Sages encadrent le recours aux algorithmes pour les décisions administratives

Saisi par le Sénat, le Conseil constitutionnel a validé, le 12 juin, le projet de loi adaptant la législation française au règlement européen sur la protection des données. Il en a profité pour établir sa jurisprudence concernant les règles d’utilisation des algorithmes comme seule base dans les décisions administratives.

[App] Loi pour une République numérique : la course aux décrets d’Axelle Lemaire

L'ancienne secrétaire d’État en charge du Numérique et de l’Innovation l’avait promis : tous les décrets relatifs à sa loi promulguée le 7 octobre devaient être publiés d’ici mars 2017, calendrier électoral oblige. Même si le pari est perdu, Contexte continue de suivre la parution des décrets, jour après jour, avec une analyse de leurs dispositions.

Le numérique dans l’open gov, sur-communication, sous-utilisation ?

La gouvernance ouverte met en avant les outils numériques, alors qu’elle est loin de s’y cantonner. Survendus d’un côté, ils se heurtent encore à des écueils.

Contexte, l’info politique dont les professionnels ont besoin.

Essayez gratuitement

Essayez Contexte pour suivre les politiques publiques en France et en Europe

Recevez tous les matins dans votre boîte e-mail une sélection d’informations et d’analyses de notre rédaction

Accédez à des scoops et des ressources pour décrypter les enjeux et les rapports de force politiques

Suivez la fabrication des textes de loi en temps réel tout au long de la navette parlementaire