Elle est (presque) née, la divine refonte de la loi Cnil

Le projet de loi adaptant la loi Cnil au RGPD et transposant la directive sur le traitement des données personnelles en matière pénale a enfin été présenté ce mercredi en conseil des ministres.
Éditions Numérique , Médias , Tech , Territoires
Sabine Blanc
13 décembre 2017 à 18h39
Nativité. — Flickr CC by Olivier Gendrin

À lire également

L’âge du consentement abaissé à 15 ans en commission des Lois de l'Assemblée

Le projet de loi RGPD a été adopté hier soir en commission à l'Assemblée. Le gouvernement a fini par entendre les arguments des députés de plusieurs bancs qui penchaient pour 15 ans. L’action de groupe a aussi été étendue aux réparations.

Isabelle Falque-Pierrotin : choisir un régulateur moins-disant est « un raisonnement de l’ancien temps »

À l’occasion d’une rencontre avec nos lecteurs, la présidente de la Cnil et du G29 est revenue sur les enjeux de l’entrée en vigueur du nouveau règlement sur la protection des données personnelles, en mai 2018. Focus sur les principaux points abordés.

« Il ne faut pas voir le RGPD comme un couperet en 2018 », Isabelle Falque-Pierrotin

Dans un entretien avec Contexte, la présidente de la Cnil revient sur l’entrée en vigueur du règlement général sur la protection des données en mai 2018, qui nécessite un « toilettage » de la loi actuelle. Il pourrait passer par un texte classique ou par des ordonnances.

Contexte, l’info politique dont les professionnels ont besoin.

Essayez gratuitement

Essayez Contexte pour suivre les politiques publiques en France et en Europe

Recevez tous les matins dans votre boîte e-mail une sélection d’informations et d’analyses de notre rédaction

Accédez à des scoops et des ressources pour décrypter les enjeux et les rapports de force politiques

Suivez la fabrication des textes de loi en temps réel tout au long de la navette parlementaire