L’IA générative rouvre le débat et les plaies de la directive droit d’auteur

La trêve signée en 2019 entre le secteur de la tech et celui de la culture est-elle déjà terminée ? Le vote qui doit intervenir ce mercredi 14 juin en séance plénière du Parlement européen sur le règlement pour l’IA relance en tout cas le douloureux débat du droit d’auteur, à l’aune cette fois du phénomène ChatGPT.

Éditions Tech , Médias , Numérique
Sophie Petitjean
14 juin 2023 à 8h00
Petit pirate — Henry Burrows

À lire également

Surpris par le règlement sur l'IA, le lobby français de la culture aux aguets pour les prochaines batailles

Les ayants droit se sont engagés ces derniers mois dans une course contre la montre pour convaincre Paris de la nécessité de protéger les œuvres soumises au droit d’auteur dans le règlement sur l’IA. Ils s’inquiètent des conséquences de ce texte, alors que Bercy suggère déjà une réouverture de la directive droit d’auteur.

Kit de survie pour humains sur l’intelligence artificielle

L'Union européenne se prévaut d'être le premier continent à se doter de règles horizontales sur l'intelligence artificielle. Après près deux ans et demi d'intenses négociations, elle est sur le point d'y parvenir. Sans prétendre rivaliser avec la machine, Contexte a analysé les positions des différentes institutions et le compromis dégagé dans la douleur le 8 décembre 2023, qui doit encore être validé par les colégislateurs.

Contexte, l’info politique dont les professionnels ont besoin.

Essayez gratuitement

Essayez Contexte pour suivre les politiques publiques en France et en Europe

Recevez tous les matins dans votre boîte e-mail une sélection d’informations et d’analyses de notre rédaction

Accédez à des scoops et des ressources pour décrypter les enjeux et les rapports de force politiques

Suivez la fabrication des textes de loi en temps réel tout au long de la navette parlementaire