La filiale de la Deutsche Bahn ne cache rien de ses ambitions commerciales sur le marché français. Après avoir fait des œillades aux Régions pour prendre le relais de la SNCF sur les lignes TER, Arriva s'intéresse désormais les trains d’équilibre du territoire (TET), pourtant en déficit chronique.

Anticipant l’expiration, au 31 décembre, du contrat liant la SNCF à l’État pour la gestion et le financement des 40 lignes concernées, l’entreprise estime que sa future offre pourrait sortir ces trains…