Le 29 mars, le Royaume-Uni notifie officiellement son intention de quitter l’UE, ouvrant une période de négociation de deux ans sur les termes du divorce.

Chiffre cité par Michel Barnier, le négociateur en chef de la Commission européenne, au Comité des régions de l’UE le 22 mars.

Le « trou » laissé par ce départ dans le budget européen est estimé à environ 10 milliards d’euros annuels, qu’il faudra combler par une augmentation des contributions des États et/ou par une…