Après l’échec de la rencontre d’octobre, au terme de laquelle les ministres du Travail se sont séparés sur un désaccord, le dossier des travailleurs détachés continue d’alimenter l’agenda européen de la France. A six mois des européennes, il comporte tous les attributs d’un enjeu de campagne mêlant Europe sociale et emploi dans les territoires.

À l’heure où la France est sommée de mettre le cap sur la compétitivité, le pays demande en échange des règles du jeu plus équitables. En clair…