L’Association des régions de France à l’assaut du jacobinisme français

Son nouveau président, Philippe Richert (LR), souhaite l’« institutionnaliser" pour peser face à l’État. Une proposition de réforme constitutionnelle en faveur d’une autonomie accrue des régions devrait voir le jour d’ici quelques mois.
Édition Territoires
Hugo Thérond
26 janvier 2016 à 19h01
Le président de l'ARF, également à la tête de la Région Alsace-Champagne-Ardennes-Lorraine — DR

À lire également

Dossier spécial élections régionales

Contexte décrypte les enjeux de cette première mandature des “super régions” aux compétences remaniées, avec un focus sur les transports, le numérique et l’énergie.

Les régions, des géants minuscules

Malgré le renforcement de leurs compétences, les marges de manoeuvre des régions françaises demeurent très encadrées par l'Etat, et se heurtent à celles des métropoles.

Lobbying : les régions veulent monter en puissance sur les transports

Les régions disposent désormais de très larges compétences mais sont sous-représentées dans l'association des autorités organisatrices, le Gart.

Le Comité des Régions plaide pour des projets transalpins décentralisés

La gouvernance et les modes de financement de la future macro-région alpine ne sont pas assez satisfaisants pour le Comité des Régions. États et Commission européenne sont appelés à faire évoluer leur stratégie.

Contexte, l’info politique dont les professionnels ont besoin.

Essayez gratuitement

Essayez Contexte pour suivre les politiques publiques en France et en Europe

Recevez tous les matins dans votre boîte e-mail une sélection d’informations et d’analyses de notre rédaction

Accédez à des scoops et des ressources pour décrypter les enjeux et les rapports de force politiques

Suivez la fabrication des textes de loi en temps réel tout au long de la navette parlementaire