Le 14 mai, la France avait présenté sa stratégie en matière de véhicules autonomes, marquée par la volonté d’Emmanuel Macron de s’accrocher aux « leaders  » (États-Unis, Chine…). Cette stratégie nationale « doit très rapidement devenir une stratégie franco-allemande et une stratégie européenne  » , avait souhaité le Président.

Une stratégie que les États membres avaient appelée de leurs vœux dans la déclaration d’Amsterdam, en avril 2016. Elle constitue une réponse aux recommandations du groupe de haut niveau Gear 2030, adoptées en…