La majorité était trop courte en plénière du Parlement européen, le 3 octobre, pour adopter tel quel le rapport de la commission Environnement sur les objectifs de réduction des émissions de CO2 des voitures et véhicules utilitaires légers. Malgré tout, les députés ont adopté une position plus ambitieuse que la Commission, par 389 voix pour, 239 contre et 41 abstentions. Et ce, grâce à une alliance du groupe des Socialistes et Démocrates (S&D) et des centristes du groupe des libéraux…