Présidentielle : comment et avec qui les candidats préparent leur programme transports

Groupes d’experts, commissions d’élus, associations de volontaires… Les instances chargées de faire remonter des propositions aux candidats sont légion. Dans l’ombre des programmes officiels, un travail de fourmi est aussi mené pour trier, expertiser et chiffrer les mesures. Pour démêler cette organisation, Contexte a interrogé les architectes des programmes transports des principaux candidats.
Édition Transports
Marie Guitton, Camille Selosse, avec Yann Guégan
26 janvier 2022 à 7h00 · mis à jour le 11 février 2022 à 16h49

À lire également

À gauche, les grands projets au cœur de grandes discordes

Lignes ferroviaires à grande vitesse, contournements routiers, aéroports… Socialistes, écologistes, communistes et Insoumis affichent depuis plusieurs années des points de vue divergents sur de nombreux projets d’infrastructures de transport. Mais chaque parti a aussi ses divisions internes, plus ou moins exposées au grand jour.

Au grand oral sur les transports, le programme d’Emmanuel Macron brille par son absence

À trois semaines du premier tour, les écuries présidentielles se sont montrées promptes à sortir le chéquier pour financer leurs propositions transports. Le président candidat, en bonne place pour rempiler, n’a pour sa part toujours pas présenté de feuille de route « mobilités » pour un prochain quinquennat.

Comment et avec qui les candidats préparent leur programme économique

Les candidats et le probable futur candidat ont adopté des modes d’organisation assez similaires pour récolter, analyser et formuler des idées, en s’appuyant notamment sur des groupes d’experts peuplés de hauts fonctionnaires anonymes et sur des têtes de pont choisies parmi les élus. Passage en revue du fonctionnement des équipes de campagne et des personnes clés.

Réformes ferroviaires : stop ou encore ?

Après la réforme de 2014, sous François Hollande, et celle de 2018, sous Emmanuel Macron, la SNCF rêve de stabilité. Mais, parmi ses concurrents et les entourages des candidats à la présidentielle, nombreux sont ceux qui veulent rouvrir le sujet de la gouvernance ou lancer une refonte du financement.

Présidentielle 2022 : les transports se lancent à tâtons dans la campagne

Visibilité limitée sur les programmes et les équipes, reprise épidémique à gérer, dossiers à finaliser… Le secteur tarde à entrer de plain-pied dans la course à l’Élysée. Les « grandes manœuvres » sont plutôt prévues à partir de janvier.

Présidentielle 2022 : les premières propositions des candidats pour les transports

Si les programmes sont traditionnellement présentés en janvier-février avant une élection présidentielle, les candidats déclarés ont déjà distillé des idées plus ou moins précises dans leurs discours et dans leurs interviews. Contexte a recensé les propositions sur les thèmes clés qui concernent le secteur des transports. L’infographie sera mise à jour au fil de l’eau jusqu’à la publication des programmes définitifs des candidats et intégrera les propositions des nouveaux candidats qui se déclareront (à partir d’un seuil minimal d’intentions de vote).

Contexte, l’info politique dont les professionnels ont besoin.

Essayez gratuitement

Essayez Contexte pour suivre les politiques publiques en France et en Europe

Recevez tous les matins dans votre boîte e-mail une sélection d’informations et d’analyses de notre rédaction

Accédez à des scoops et des ressources pour décrypter les enjeux et les rapports de force politiques

Suivez la fabrication des textes de loi en temps réel tout au long de la navette parlementaire