Comment l’État a confié le guidon de sa politique cyclable aux associations pro-vélo

Sous le quinquennat Macron, la Fédération des usagers de la bicyclette et le Club des villes et territoires cyclables ont considérablement élargi leur influence, au point de gérer désormais une part importante des politiques publiques consacrées au vélo, avec la bénédiction du ministère des Transports. La crise sanitaire a joué un puissant rôle d’accélérateur.

Édition Transports
Camille Selosse
03 novembre 2021 à 7h00
Vélo en ville
Vélo en ville — © Micheile

À lire également

Présidentielle 2022 : les transports se lancent à tâtons dans la campagne
Visibilité limitée sur les programmes et les équipes, reprise épidémique à gérer, dossiers à finaliser… Le secteur tarde à entrer de plain-pied dans la course à l’Élysée. Les « grandes manœuvres » sont plutôt prévues à partir de janvier.
Le gouvernement dévoile de nouvelles mesures pour le vélo
Élisabeth Borne a présenté le 29 mai une série de dispositifs pour confirmer le « déclic » en cours en faveur de l’essor de la bicyclette.