Quand Adina-Ioana Vălean a fait ses premiers pas au Parlement européen, son pays, la Roumanie, n’était même pas encore membre de l’Union européenne. C’était en 2006, et elle était alors « observatrice » dans l’hémicycle. Treize ans plus tard, si l’entrée en fonction du nouveau collège des commissaires est approuvée par le Parlement européen le 27 novembre, la commissaire désignée aux Transports, Adina-Ioana Vălean devrait être propulsée, à 51 ans, au treizième étage du Berlaymont, le quartier…