Le rapport du gouvernement déposé le 15 septembre au Parlement, balaie d’un revers de main les hypothèses de reprise de tout ou partie de la dette de SNCF Réseau par l’État. Cette dernière s’établit, en juin 2016, à 40,8 milliards d’euros.

Ce document de 24 pages, peu dense, rappelle surtout les étapes imposées par la réforme ferroviaire du 4 août 2014, et sur lesquelles le gouvernement a pris du retard :

Une reprise de la dette…