Après trois mois de silence sur la réforme du transport routier, la présidence autrichienne de l’UE a enfin proposé une série de compromis, le 1er octobre, que Contexte publie (voir ci-dessous). Elle s’attaque aux sujets qui fâchent : la méthode pour appliquer le détachement aux conducteurs, l’encadrement du cabotage, l’installation des tachygraphes de deuxième génération pour les contrôles et l’organisation du temps de travail.

Un premier pas politique

Ce petit document de quatre pages est une…