« On souhaite s’impliquer beaucoup, faire passer nos idées, injecter des choses dans la loi d’orientation des mobilités. » Auditionné par la commission du Développement durable de l’Assemblée, le 6 février, le directeur adjoint Villes et Territoires durables de l’Ademe, Johan Ransquin, n’a pas caché la volonté de l’Agence de peser sur l’élaboration des futures politiques de mobilité durable.

Et notamment sur un sujet qui n’est pourtant pas au cœur des prérogatives de l…