L’Organisation maritime internationale doit valider, d’ici au 20 novembre, les mesures concrètes à mettre en œuvre pour atteindre les grands objectifs climatiques (non contraignants) fixés dans un accord en 2018.

La tâche revient au comité pour la protection du milieu marin (MEPC), qui se réunit en session virtuelle du 16 au 20 novembre. Le groupe de travail dit « intersessions » a préparé le terrain en réfléchissant sur un compromis la semaine du 19 au 23 octobre. La France a…