On en saura un peu plus à la fin juillet sur les mesures que la Commission européenne pourrait envisager pour renforcer la sécurité aérienne suite au crash de l’avion de la Germanwings. Il y a trois mois, le co-pilote du vol, qui souffrait de dépression, avait volontairement précipité l’appareil contre une montagne dans les Alpes françaises, faisant 150 victimes. Une « task force » a été mise sur pied au sein de l’Agence européenne pour la sécurité aérienne (EASA) pour…