Info Contexte - Loi Macron : les enjeux de la commission mixte paritaire se précisent

Après l’adoption du projet de loi sur la croissance et l’activité au Sénat, les parlementaires restent sceptiques sur la possibilité que la comission mixte paritaire aboutisse à un accord.
Édition Transports
Fanny Roux avec Samuel Le Goff (mis à jour le 18 mai)
13 mai 2015 à 7h00
les rapporteurs de la loi Macron au Sénat — DR

Ressources

À lire également

Loi Macron : après l'échec de la CMP, que va faire l'Assemblée?

Comme attendu, députés et sénateurs ne sont pas parvenus à se mettre d'accord lors de la Commission mixte paritaire. Le projet de loi sur la croissance et l’activité retourne en nouvelle lecture à l’Assemblée nationale, le 8 juin.

Rapport 2015 sur la France : l'analyse de la Commission sur les transports

Libéralisation du rail et de l'autocar, investissements, situation économique des ports... En marge de ses recommandations économiques concises pour 2015, la Commission publie un document de travail plus complet, où elle évoque les transports.

Loi Macron et numérique : les sénateurs rentrent dans le vif du sujet

Après avoir effleuré les questions numériques lors de l'examen en commission, les sénateurs tentent d'ajouter de multiples mesures par amendement, en vue de l'examen en séance publique, à partir du 7 avril.

Commission spéciale loi Macron au Sénat : les principaux amendements adoptés sur les transports

Pas de grand chamboulement de la part des sénateurs sur le volet mobilité de la loi Macron. Mais un nouvel article tente d'imposer l'ouverture à la concurrence du transport public ferroviaire organisé par les régions, à partir du 1er janvier 2019.

Les effets « darwiniens » de la loi Macron sur les transports

Les Présidents de Région semblent pris au piège : privés de la possibilité de recourir à un opérateur moins cher que la SNCF, leurs TER vont subir aussi la concurrence exacerbée des autocars.