La plus haute juridiction administrative allemande a rendu un arrêt lourd de sens, le 27 février. Elle a considéré que les communes allemandes pouvaient, sans modification de la législation actuelle, interdire les véhicules diesel les plus polluants sur certains axes.

Les juges ont ainsi donné raison à l’ONG environnementale DUH, partie en croisade contre la pollution de l’air dans les grandes villes. Soixante-dix grandes agglomérations ne respectent pas les normes européennes en vigueur depuis 2010. Ce qui vaut…