Lois de 2014, 2015, 2016, 2018… L’arsenal juridique est lourd, en France, pour lutter contre ceux qui ne respectent pas les règles applicables au travailleur détaché. Ces salariés envoyés en mission temporaire dans un autre État membre de l’UE doivent bénéficier d’un « noyau dur » de droits sociaux minimums du pays d’accueil. Ils ont été 516 000 à être déclarés en 2017 dans l’Hexagone, soit « 2 % de l’emploi salarié total », relate la Cour dans un…