L’Union européenne pourra-t-elle maintenir l’aviation dans son marché du carbone (ETS) ? La question se pose après la récente assemblée de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) qui a adopté, le 4 octobre à Montréal, une résolution faisant de son mécanisme de compensation des émissions (Corsia) « la seule mesure mondiale » basée sur le marché à s’appliquer aux émissions de CO2 de l’aviation internationale.

Une clause d’abord contestée par la Commission

Pour l’ONG Transport…