Et non, le dossier des conditions de travail des chauffeurs routiers n’a pas encore atteint son épilogue au Parlement européen. Les députés ont remis une pièce dans la machine, le 4 juillet, lorsqu’ils ont rejeté en plénière les trois rapports de la commission Transports sur le détachement des routiers, leur temps de repos et le cabotage. Ces trois textes vont retourner dans leur commission d’origine pour un nouvel examen dont la date est à ce jour incertaine…